Escroquerie : Fraudes aux virements bancaires

By 25 août 2022Sécurité

La dématérialisation accélérée des échanges suite à la crise sanitaire est propice à la cybercriminalité. Une recrudescence des tentatives de fraudes sur les coordonnées bancaires et cybermenaces est constatée dans de nombreuses professions, votre notaire et le conseil supérieur du notariat vous sensibilisent.

La technique principale des fraudeurs repose sur le social engineering. C’est une méthode qui vise à soutirer des informations sans que vous ne vous en rendiez compte. Les fraudeurs opèrent par piratage des boites de messagerie électroniques, en récupérant les mots de passe stockés sur le système, ainsi que la liste de vos contacts et les pièces jointes attachées aux courriels.

Comment reconnaitre un RIB falsifié ?

La plupart du temps, des éléments peuvent vous alerter sur l’éventualité d’une falsification de RIB :

  • Changement d’adresse mail ou de RIB en cours de la relation d’affaires
  • Courriel comportant des fautes d’orthographe, incohérences, et/ou insistant sur l’urgence de réaliser le paiement
  • Aspect visuel du RIB : couleurs dégradées, taches, différence de typographie, grattage, surcharge, décalages d’impression
  • Non concordance entre le BIC et le logo présent sur le RIB

Les bonnes pratiques

  • Ne jamais faire figurer un RIB en pied de page d’un courriel
  • Privilégiez un usage prudent des messageries privées et professionnelles
  • Transmettez votre RIB, et récupérer le RIB dont vous avez besoin pour une transaction, en mains propres. En cas de doutes, appelez votre interlocuteur avec les coordonnées que vous possédez déjà (et non celles présentes dans le courriel suspect)
  • Renouvelez périodiquement votre mot de passe de messagerie électronique, utilisez des mots de passe dits « forts » (alphanumériques, minuscules et majuscules, avec un caractère spécial)
  • Déconnectez systématiquement votre boite électronique lorsque vous ne l’utilisez plus, notamment dans les cybercafés ou sur votre lieu de travail
  • Évitez de vous connecter sur les réseaux WIFI publics (ex : Wifi SNCF, hotspot WIFI, etc.), pensez à vous déconnecter du WIFI public lorsque vous ne l’utilisez plus
  • Soyez vigilants lors des périodes sensibles : congés scolaires, jours fériés, week-ends, (ex : un changement de coordonnées bancaires un dimanche après-midi est suspect)
  • Portez une attention particulière à l’adresse mail de l’expéditeur
  • En cas de doute sur un courriel, ne consultez pas de lien et ne téléchargez pas de pièces jointes

Que faire en cas de fraude

  • Identifiez immédiatement quels virements exécutés ou à venir sont concernés
  • Demander le blocage des coordonnées bancaires frauduleuses auprès de votre banque
  • Déposez une plainte auprès des services de police ou de gendarmerie, en apportant un maximum d’éléments. Un dépôt de plainte optimise les chances de récupérer les fonds escroqués

En cas de doute sur votre transaction financière en lien avec votre office, contactez votre notaire.